Rapport : Les listes de 2020

Les top 10 des désinformateurs – et le top 10 des sites fiables avec le plus d’engagement en ligne

par Chine Labbé et Sophia Tewa | Publié le 21/12/2020 à 07h00

Les faits n’ont pas toujours gagné en 2020. L’année a commencé avec des intox sur les origines du virus responsable de la pandémie de COVID-19, sur des faux traitements, et des mythes sur les vaccins à venir contre le COVID-19. Plus récemment, des fausses informations sur l’élection présidentielle américaine et le décompte des voix ont atteint des sites en langue française. 

L’année 2020 touche à sa fin. A cette occasion, NewsGuard a dressé des listes des colporteurs d’intox francophones les plus influents, en s’appuyant sur le travail effectué par ses analystes tout au long de l’année.  

NS2017.wordpress.com, par exemple, est un site d’extrême droite géré de manière anonyme, qui a commencé comme un site de soutien à la candidature de l’ex-président Nicolas Sarkozy, avant la campagne présidentielle de 2017. Après la fin de la campagne de Nicolas Sarkozy, le site a adopté un fort positionnement anti-musulman et anti-immigration.

En 2020, NS2017.wordpress.com a publié des intox sur tous les grands sujets d’actualité, de la pandémie de COVID-19 et ses liens présumés avec la technologie 5G à l’élection présidentielle américaine. C’est l’un des sites de mésinformation qui a été le plus partagé en 2020, et, comme beaucoup d’autres, il s’est révélé être un multi-récidiviste, surfant sur chaque nouvelle vague d’intox. 

NS2017.wordpress.com s’est vu attribuer la note de 7,5 sur 100 par NewsGuard dans son Étiquette Nutritionnelle – un score que le site n’obtient que parce qu’il ne publie pas de publicités, et qu’il ne peut donc pas échouer sur le critère concernant l’étiquetage clair des publicités. Mais en réalité, il ne satisfait aucun des neuf critères de crédibilité et de transparence de NewsGuard. Malgré tout, ce site a généré plus de 1,5 millions d’”engagements” (des likes, des partages, et des commentaires sur Facebook, Twitter et LinkedIn) en 2020, d’après NewsWhip, une société de suivi de l’engagement sur les réseaux sociaux. Ce volume d’engagement est comparable à celui suscité par France24.com, le site de la chaîne publique française d’information internationale du même nom, qui, lui, remplit les 9 critères de crédibilité et de transparence de NewsGuard. 

Ces listes de fin d’année mettent aussi un coup de projecteur sur les publications françaises qui pratiquent un journalisme responsable et transparent, et suscitent, ce faisant, un fort engagement en ligne. 

Pour produire ces listes, NewsGuard s’est appuyé sur ses évaluations de la fiabilité des sites francophones d’information et d’actualité, et sur les données d’engagement fournies par NewsWhip.


Les 10 Mésinformateurs les plus influents

NewsGuard donne aux sites internet des notes entre 0 et 100, en fonction de leur respect des neuf critères de crédibilité et de transparence de NewsGuard. Un site avec un score inférieur à 60 se voit attribuer une évaluation Rouge, ce qui indique qu’il est peu fiable. Dans cette liste, nous avons identifié les sites les moins crédibles – avec un score inférieur à 10 – ayant généré le plus d’engagement sur les réseaux sociaux en 2020. Le premier de la liste est celui qui a été le plus partagé. Ces sites publient tous fréquemment de fausses informations, et aucun d’entre eux ne révèle de manière claire pour ses lecteurs à qui il appartient. Tous ces sites ont publié des intox sur le COVID-19, et trois d’entre eux ont aussi publié de fausses informations sur l’élection présidentielle américaine, se révélant être des récidivistes de la mésinformation – l’une des tendances les plus frappantes de 2020.

Voici donc les sites de mésinformation aux pires scores (moins de 10) ayant suscité le plus d’engagement en 2020. 

  1. LesMoutonsRebelles.com, un site géré de manière anonyme qui relaie souvent de fausses informations, notamment des théories du complot sur la pandémie de COVID-19.
  2. NS2017.wordpress.com, un site d’extrême droite dont le financement n’est pas révélé, et qui relaie des points de vue anti-immigration et des théories du complot démenties, notamment de fausses allégations sur la pandémie de COVID-19.
  3. NoSignalFound.fr, un site qui a fréquemment publié des articles contenant des informations fausses ou trompeuses, provenant parfois de sites relayant la propagande du gouvernement russe.
  4. ReseauInternational.net, un site qui partage régulièrement des théories du complot et de fausses informations sur l’actualité internationale, souvent tirées de sites connus pour avoir publié de la propagande et de la désinformation.
  5. Yetiblog.org, un blog d’extrême gauche qui a publié des théories du complot démenties et d’autres fausses informations.
  6. Patriote.info, un site qui publie des articles repris ailleurs sur internet et comportant parfois de fausses informations et des théories du complot faisant la promotion d’idées nationalistes et d’extrême droite.        
  7. LeLibrePenseur.org, un site qui publie souvent de fausses allégations sur la santé, notamment de la mésinformation anti-vaccins et des informations trompeuses sur la pandémie de COVID-19.
  8. ExoPortail.com, un site qui publie des articles sur de prétendues activités extraterrestres et qui fait la promotion de nombreuses théories du complot et fausses informations, notamment sur le COVID-19.
  9. EchelleDeJacob.Blogspot.com, un blog de droite qui diffuse régulièrement des théories du complot et de fausses allégations, notamment sur les vaccins et le COVID-19.
  10. AubeDigitale.com, un site sur la technologie et le futurisme géré de manière anonyme, qui a souvent publié des théories du complot sans fondement et démenties, notamment sur la pandémie de COVID-19.

Les 10 sites qui ont le plus contribué à stimuler les conversations trompeuses sur le COVID-19 

En février dernier, nous avons lancé notre Centre de Suivi de la mésinformation sur le Coronavirus, qui présente une liste régulièrement mise à jour des sites ayant relayé des allégations sans fondement et/ou fausses sur la pandémie de COVID-19. Cette liste rassemble les 10 sites francophones ayant suscité le plus d’engagement sur les réseaux sociaux en 2020, parmi tous ceux figurant dans cette liste. Tous ces sites ont été évalués Rouge par NewsGuard, ce qui signifie qu’ils sont généralement peu fiables, mais leurs scores varient entre 7,5 et 52 sur 100. Ils n’ont pas tous publié des informations absolument fausses sur la pandémie, mais en publiant des allégations non fondées ou trompeuses, ils sont ceux qui ont eu le plus d’impact sur cette infodémie. Ils sont listés par volume d’engagement – le site le plus partagé figure en premier. Bien que NewsGuard ait aussi évalué Rouge des sites de gauche et d’extrême gauche, vous verrez que nombre des sites de cette liste penchent fortement à droite. Cela semble suggérer que les mésinformateurs de droite ont été plus efficaces pour attirer des lecteurs et susciter de l’engagement en ligne sur le sujet de la pandémie. 

  1. FL24.net, un site d’extrême droite qui insère des opinions dans des articles d’actualité repris sur d’autres sites pour faire avancer son point de vue anti-immigration et nationaliste, qui n’est pas divulgué.
  2. RiposteLaique.com, un site anti-islam d’extrême droite qui publie régulièrement des théories du complot et des allégations non prouvées pour soutenir ses points de vue.
  3. LesMoutonsRebelles.com, un site géré de manière anonyme qui relaie souvent de fausses informations, notamment des théories du complot sur la pandémie de COVID-19.
  4. LeCourrier-du-Soir.com, un site consacré à l’actualité française et internationale qui a publié des allégations fausses et sans fondement, notamment sur le COVID-19.
  5. FranceSoir.fr, le site de FranceSoir, un ancien grand journal national qui a été relancé en ligne en 2015, et qui a publié des allégations non fondées sur la pandémie de COVID-19.
  6. NS2017.wordpress.com, un site d’extrême droite dont le financement n’est pas révélé, et qui relaie des points de vue anti-immigration et des théories du complot démenties, notamment de fausses allégations sur la pandémie de COVID-19.
  7. NoSignalFound.fr, un site qui a fréquemment publié des articles contenant des informations fausses ou trompeuses, provenant parfois de sites relayant la propagande du gouvernement russe.
  8. ReseauInternational.net, un site qui partage régulièrement des théories du complot et de fausses informations sur l’actualité internationale, souvent tirées de sites connus pour avoir publié de la propagande et de la désinformation.
  9. Breizh-Info.com, un site d’extrême droite qui couvre principalement l’actualité bretonne et qui a fait la promotion de fausses allégations et d’intox, notamment sur la pandémie de COVID-19.
  10. Medias-Presse.info, un site d’extrême droite qui ne révèle pas son positionnement politique et a diffusé de fausses allégations, notamment sur des sujets de santé comme les vaccins et la pandémie de COVID-19.

Les sites fiables et en vogue

Parmi les huit pour cent de sites francophones ayant obtenu la note maximale de NewsGuard – 100 sur 100 – les dix sites qui suivent sont ceux qui ont suscité le plus d’engagement sur les réseaux sociaux en 2020. Quatre d’entre eux sont des sites d’actualité locale, prouvant que le journalisme local responsable et transparent peut être grandement apprécié. Ils sont listés par ordre d’engagement, avec le plus partagé en premier.

  1. Actu.fr, un site qui publie des articles provenant d’environ 90 journaux et sites locaux dans différentes régions de France, en particulier les régions Bretagne, Normandie et Pays-de-la-Loire.
  2. 20Minutes.fr, le site web de 20 Minutes, un journal gratuit d’information nationale et locale, couvrant Paris et 10 grandes villes de France.
  3. FranceBleu.fr, le site de France Bleu, un réseau de 44 stations de radio publiques. Le site couvre l’actualité locale et nationale, de la météo à la circulation en passant par les faits divers, la politique et la culture.  
  4. FranceInter.fr, le site de France Inter, une radio nationale publique qui couvre l’actualité, la musique et la culture.
  5. RFI.fr, le site de Radio France Internationale (RFI), un réseau de radios appartenant à l’Etat français et diffusant des émissions d’actualité et de culture dans plus de 150 pays.
  6. LePoint.fr, le site internet de l’hebdomadaire Le Point, qui couvre l’actualité française et internationale, notamment politique et économique.
  7. LaDepeche.fr, le site web du quotidien La Dépêche du Midi, qui couvre la région de l’Occitanie, comprenant sa capitale Toulouse et les villes de Tarbes, Carcassonne et Narbonne.
  8. France24.com, le site de France 24, une chaîne publique française d’information internationale, qui est diffusée dans plus de 180 pays.
  9. FranceCulture.fr, le site internet de France Culture, une station de radio publique couvrant l’actualité et diffusant des programmes culturels.
  10. LeTelegramme.fr, le site du Télégramme, un quotidien diffusé en Bretagne.

Déclaration d’intérêts : Chine Labbé, co-auteur de ce rapport, a travaillé de manière indépendante pour France Culture, le plus récemment en 2009.