La principale base de données pour étudier la mésinformation et la désinformation en ligne

Les données de NewsGuard alimentent des projets de recherche sur la mésinformation, l’intégrité électorale, l’éducation aux médias, et d’autres aspects relatifs à la consommation d’informations en ligne. Nos évaluations de la fiabilité des sources d’actualité donnent un point de référence indépendant, et constamment mis à jour, de la qualité de l’information. Nos Empreintes de la Mésinformation (Misinformation Fingerprints™) fournissent quant à elles un catalogue des principales infox qui circulent en ligne – et des sources qui en font la promotion. 

Contactez-nous pour en savoir plus sur les possibilités d’achat de licences à des fins de recherche académique.

Prendre contact
Vous souhaitez plus d'informations sur NewsGuard? Merci de remplir ce formulaire, et un membre de notre équipe prendra contact avec vous rapidement.

Partenaires

  • “(NewsGuard) fournit les données qui semblent être les plus exhaustives à ce jour sur la crédibilité des sites. Nous pensons qu’elles seront essentielles dans nos travaux de recherche.”

    Brendan Nyhan

    James O. Freedman Presidential Professor, Department of Government, Dartmouth College

Etude de cas : le ‘Iffy Quotient’

Le Centre pour la responsabilité sur les réseaux sociaux de l’Université du Michigan utilise les données de NewsGuard dans son “Iffy Quotient”, ou Quotient d’URL douteux. Cet outil mesure la proportion de liens vers des sites peu fiables partagés sur Facebook et Twitter. L’équipe utilise les évaluations de NewsGuard comme un point de repère pour distinguer les sites fiables des sites peu fiables. 

Etude de cas : analyser les algorithmes de recommandation de contenus 

Des chercheurs des universités de Dartmouth, de l’Indiana, et de Floride du Sud, utilisent les données de NewsGuard pour développer de meilleurs algorithmes de recommandation de contenus. Un projet mené par Brendan Nyhan du Dartmouth College, Giovanni Luca Ciampaglia de l’Université de Floride du Sud, et Filippo Menczer et Alessandro Flammini de l’Université de l’Indiana s’est servi des données de NewsGuard pour étudier la manière d’améliorer la diversité des informations circulant sur les réseaux sociaux.