Misinformation Monitor: August 2022

Bienvenue dans le Misinformation Monitor, une newsletter qui couvre la mésinformation, la désinformation, et les fausses informations en ligne avec des données exclusives en provenance de six pays. Inscrivez-vous ici pour recevoir cette newsletter par email, et téléchargez l’extension de navigateur NewsGuard.

Le profil de Donald Trump sur Truth Social le 24 août 2022. (Capture d'écran via Truth Social)

Donald Trump et sa plateforme Truth Social soutiennent activement QAnon

Grâce aux informations relayées par Donald Trump, à des comptes certifiés et d’autres méthodes, Truth Social est devenu un canal majeur de promotion de ce mouvement extrémiste en ligne.

Par Jack Brewster, Coalter Palmer, et Shayeza Walid

Bannis de Twitter et d’autres réseaux sociaux, les membres de QAnon se sont rabattus sur Truth Social, la plateforme de réseaux sociaux de l’ancien président Donald Trump, qui se présente comme un havre de liberté d’expression. Une analyse de NewsGuard montre que Donald Trump ainsi que des cadres de la plateforme font activement la promotion de ces comptes QAnon. 

Les adeptes de QAnon affirment que Donald Trump et un responsable anonyme du gouvernement se faisant appeler “Q” luttent pour se débarrasser d’un réseau de l’“État profond” impliqué dans le trafic sexuel d’enfants. La mouvance QAnon a été associée à de nombreux incidents violents, dont l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021, l’affrontement armé au Barrage Hoover en 2018, et le meurtre de deux enfants en 2021 par leur père, qui aurait affirmé aux procureurs avoir été “éclairé par les théories du complot de QAnon et des Illuminatis”.

Grâce au grand nombre d’abonnés dont ils jouissent sur leurs comptes Truth Social, NewsGuard a remarqué que Donald Trump et d’autres responsables et investisseurs de la plateforme offraient souvent de la visibilité aux comptes et messages de QAnon sur cette jeune plateforme. Parmi eux, le PDG de Truth Social, Devin Nunes, un ancien membre Républicain du Congrès, ainsi que Patrick Orlando, directeur général de Digital World Acquisition Corporation, la société d’acquisition à vocation spécifique (SPAC sous l’acronyme anglais) qui finance Truth Social (les SPACs sont des sociétés écrans qui lèvent des fonds dans le cadre d’une introduction en Bourse). 

NewsGuard a constaté que Truth Social avait certifié 47 comptes pro-QAnon, ayant chacun plus de 10.000 abonnés. Selon la page d’Aide de Truth Social, la plateforme offre un badge de certification rouge aux utilisateurs qui sont “des personnalités publiques dont le nom ressort souvent dans les recherches”, comme Twitter le fait avec son “check” bleu, qui signale que l’identité de l’auteur a été vérifiée. 

Au total, NewsGuard a identifié 88 utilisateurs (certains certifiés, d’autres non) sur Truth Social, avec plus de 10.000 abonnés chacun, qui ont relayé des slogans, des illustrations et des idées de QAnon. Plus d’un tiers, 32, avaient précédemment été bannis de Twitter. 

NewsGuard a constaté que Donald Trump, qui a 3,8 millions d’abonnés sur Truth Social, avait “reTruthé” (l’équivalent de retweeté sur Truth Social) 30 comptes pro-QAnon distincts 65 fois au total depuis son premier post sur la plateforme en avril 2022. En tout, les comptes pro-QAnon relayés par Donald Trump comptent environ 772.000 abonnés. 

Des dirigeants actuels et passés de Truth Social ont partagé des illustrations et messages QAnon, et ont participé à des échanges humoristiques avec des comptes QAnon. Par exemple, en mars, le directeur de la SPAC Patrick Orlando a “reTruthé” un post d’un compte de Truth Social dont l’identifiant est @Qpatriot45. Sur le post, une illustration de Donald Trump avec les mots “Trump avait raison sur toute la ligne”, et une légende qui contenait l’acronyme du slogan QAnon, “WWG1WGA”. (L’acronyme de “Where we go one we go all”, un mot d’ordre de la mouvance pouvant se traduire par “Là où l’un va, tout le monde va”). En mai, Patrick Orlando a “reTruthé” un post de @QQPatriot, affichant un drapeau américain frappé des slogans QAnon “Where we go one we go all” et “In it together” (en français, “Dans le même bateau”). 

En mars, Patrick Orlando a "re-Truthé" un post de l'utilisateur de Truth Social Q Intelligence dans lequel il écrivait : "WWG1WGA", un hashtag populaire chez les adeptes de QAnon (en haut). Deux mois plus tard, en mai, Patrick Orlando a partagé un graphique de @QQPatriot contenant les slogans QAnon “Where we go one we go all” ("Là où l’un va, tout le monde va") et “In it together” ("Dans le même bateau") (image du milieu), et une photo (en bas) d'un écusson contenant la lettre "Q" à côté du message "The Hunters Become The Hunted" ("Les chasseurs deviennent les chassés"). (Captures d'écran via NewsGuard).

Cette étude de NewsGuard fait suite à de nombreux rapports dans les médias qui ont noté une hausse des discours violents sur la plateforme Truth Social à la suite de la perquisition de la résidence de Donald Trump à Mar-a-Lago par le FBI, le 8 août 2022. Le 11 août 2022, la police a tué par balle un homme armé dans l’Ohio qui avait essayé de s’introduire dans le bureau du FBI à Cincinnati. Le suspect, identifié comme Ricky Schiffer, 42 ans, de Columbus, avait apparemment posté un “appel aux armes” sur son compte Truth Social quelques jours avant l’attaque, ainsi que d’autres messages violents

Par ailleurs, une analyse de NewsGuard a remarqué qu’au moins trois des comptes avec lesquels Ricky Schiffer avait interagi sur Truth Social relayaient des thèmes de QAnon, dont @TONYxTWO. Donald Trump a “reTruthé” le compte anonyme @TONYxTWO au moins 12 fois depuis qu’il a rejoint Truth Social, dont trois fois après l’attaque contre le bureau du FBI à Cincinnati, révèle cette étude.

Un des posts de @TONYxTWO – que Donald Trump a relayé le 14 juin en répondant “Merci Tony!” – présente une photo de Donald Trump debout aux côtés de deux membres de l’armée américaine avec un texte où l’on lit “MAGA KING”. Sur un autre post de @TONYxTWO, “reTruthé” par Donald Trump après l’attaque du bureau du FBI à Cincinnati, une photo de Donald Trump apparaît au côté d’un texte qui dit, “Un président américain qui doit se battre contre un gouvernement américain pour protéger les citoyens américains”. “Tellement vrai!!!”, a répondu Donald Trump à @TONYxTWO. (Le compte Truth Social de Ricky Schiffer a été supprimé par la plateforme peu après l’incident, ce qui rend plus difficile l’identification de tous les comptes pro-QAnon avec lesquels il a interagi). 

En mai, Donald Trump a “reTruthé” un message faisant allusion à la violence, en partageant à nouveau un message du compte @Algee, soutenant QAnon, qui a publié l’expression “Guerre civile” en réponse à un message du président du Salvador, Nayib Bukele, affirmant que les États-Unis “échouaient”, peut-être à cause d’un “ennemi” de l’intérieur.

Truth Social n’a pas publié de données récentes à propos de sa base d’utilisateurs. En juin 2022, l’application avait été téléchargée 2,6 millions de fois sur l’Apple Store américain (Truth Social a été lancé en février 2022). En comparaison, Twitter comptait 41,5 millions d’utilisateurs actifs quotidiens aux États-Unis lors du deuxième trimestre de 2022. 

Cherchant à obtenir un commentaire sur ce rapport, NewsGuard a laissé deux messages vocaux à Truth Social, mais ceux-ci sont restés sans réponse. 

Ricky Schiffer était actif sur Truth Social et a interagi avec des comptes pro-QAnon, dont le compte @TONYxTWO (en haut). Donald Trump a aussi donné de la visibilité au compte @TONYxTWO, en le remerciant dans un post du 14 juin 2022 (au milieu). (Captures d’écran de NewsGuard)
En mai, Donald Trump a “reTruthé” un message d’un compte pro-QAnon @Algee qui a publié l'expression "Guerre civile" en réponse à un post de Nayib Bukele (en bas). (Capture d’écran via NewsGuard)

Donald Trump a fréquemment donné de la visibilité à des comptes pro-QAnon

Avant d’être banni de Twitter en janvier 2021, Donald Trump, qui a par le passé loué les adeptes de QAnon comme étant des “gens qui aiment notre pays”, retweetait fréquemment des comptes pro-QAnon sur la plateforme. NewsGuard a constaté que l’ancien président avait poursuivi cette pratique sur Truth Social – en attirant moins l’attention que sur Twitter, où des journalistes et chercheurs surveillaient régulièrement son comportement. 

Parmi les posts “reTruthés” par Donald Trump figurent de nombreux slogans et illustrations QAnon. En mai, par exemple, Donald Trump a “reTruthé” une illustration, postée à l’origine par le compte certifié pro-QAnon @kagdrogo, où l’on voit l’ancien président assis sur un trône avec un grand “Q” majuscule en fond (la photo de profil de @kagdrogo sur Truth Social est aussi un grand “Q” majuscule). 

Le même mois, Donald Trump a “reTruthé” un post valorisant “2000 Mules”  – un documentaire produit par le commentateur conservateur Dinesh D’Souza qui défend des allégations de fraudes discréditées à propos de l’élection de 2020 – avec le hashtag “WWG1WGA”. 

Le 29 juillet 2022, Donald Trump a “reTruthé” un post du compte pro-QAnon @GodandCountryy citant l’ancien président John F. Kennedy disant : “Je sais qu’il y a un Dieu – je vois la tempête arriver et j’y vois sa main”. Dans le vocabulaire QAnon, la “tempête” fait référence au jour où l’État profond de réseau de trafic sexuel d’enfants sera arrêté par Donald Trump. 

John F. Kennedy a en effet prononcé cette phrase lors d’un rassemblement à Waterbury, dans le Connecticut, en 1960, citant Abraham Lincoln. Mais le post sur Truth Social omet une partie de la citation de Lincoln aussi reprise par John F. Kennedy : “Je sais qu’il y a un Dieu et je sais qu’Il déteste les injustices…”. Plus tard le 29 juillet, Donald Trump a “reTruthé” un post du compte pro-QAnon certifié @TheStormHasArrived17, qui qualifiait l’élection de 2020 de “coup contre la capacité de gestion que nous avons… de choisir nos propres représentants pour rendre cette République constitutionnelle”.

En mai, Donald Trump a “reTruthé” une illustration (en haut), postée à l’origine par le compte certifié pro-QAnon @kagdrogo, où l’on voit l’ancien président assis sur un trône avec un grand “Q” majuscule en fond. Le même mois, Donald Trump a “reTruthé” un post (milieu) faisant la promotion de “2000 Mules” qui contenait le slogan QAnon “WWG1WGA”. (Capture d’écran via NewsGuard)
Des comptes pro-QAnon certifiés ont célébré les “reTruths” par Donald Trump de slogans QAnon. Dans un post de juillet 2022 (en bas), l'utilisateur @TheStormHasArrived17 a écrit : "Le président Trump a retruthé ce matin une citation de JFK qui disait 'tempête à venir', puis juste après, il a retruthé 'LaTempêteestArrivée' (votre serviteur 🙃)...” (Capture d’écran via NewsGuard)

Des comptes certifiés pro-QAnon ont, à leur tour, célébré le fait que Donald Trump ait “reTruthé” des slogans et comptes QAnon. Dans un post du 29 juillet 2022, par exemple, l’utilisateur @TheStormHasArrived17 a écrit : “Le président Trump a retruthé ce matin une citation de JFK qui disait ‘tempête à venir’, puis juste après, il a retruthé ‘LaTempêteestArrivée’ (votre serviteur 🙃)… L’un après l’autre : tempête à venir / tempête arrivée”. Dans les commentaires, des dizaines d’autres utilisateurs ont salué les posts de Donald Trump.

Des dirigeants et investisseurs de Truth Social partagent des messages de QAnon et soutiennent des comptes pro-QAnon

Tout comme Patrick Orlando, d’autres membres de la direction de Truth Social ont partagé et interagi avec des comptes QAnon. L’ancien membre républicain de la Chambre des représentants des États-Unis, Devin Nunes, le directeur général de Truth Social, et Kashyap (Kash) Patel, un ancien fonctionnaire de l’administration Trump qui, jusqu’en juin, siégeait au conseil d’administration de Truth Social, interagissent régulièrement avec un compte anonyme pro-QAnon portant le pseudonyme @Q, qui est devenu culte sur les forums de QAnon et parmi les influenceurs QAnon. Le compte @Q, non certifié, publie régulièrement des slogans et des phrases-clés de QAnon sur Truth Social et compte environ 214.000 abonnés

En février, Kash Patel, qui a été chef de cabinet du secrétaire américain à la défense par intérim sous la présidence de Donald Trump, a posté une photo du bras d’une personne vêtue d’une chemise en flanelle et a commenté : “Je bois une bière avec @q en ce moment…” Le post de Kash Patel a déclenché une nouvelle tendance parmi la communauté QAnon de Truth Social: les partisans de QAnon postent régulièrement le hashtag #FlannelFriday le vendredi pour montrer leur soutien à l’association de QAnon avec Truth Social.

Quelques semaines plus tard, Devin Nunes a fait de même, et identifié @Q dans une série de posts dans lesquels il s’amusait à dire que Dan Scavino, l’ancien responsable réseaux sociaux et chef de cabinet adjoint de Donald Trump, avait disparu et “traîn(ait) sûrement avec @Kash et @Q”. En tout, Devin Nunes a identifié le compte de @Q cinq fois depuis février 2022, et Kash Patel l’a fait 14 fois pendant cette même période. 

Devin Nunes et Kash Patel ont fait la promotion d’autres comptes QAnon. En juin, Devin Nunes a “reTruthé” un post d’un utilisateur certifié de Truth Social et adepte de QAnon, @lisamei62, où l’on voit une capture d’écran de la page “Q Research” sur 8kun.top, un forum anonyme, et des commentaires de @lisamei62 expliquant pourquoi elle bloque les utilisateurs qui postent des insultes. “Nous sommes dans une GUERRE d’informations avec de VRAIS ennemis qui sont déterminés à détruire notre République”, disait @lisamei62. Devin Nunes a répondu : “#makesocialmediafunagain” (en français, #rendrelefunauxréseauxsociaux”). 

En juillet, Kash Patel a “reTruthé” un post de @TheStormHasArrived17, un compte pro-QAnon certifié, qui contient une vidéo d’une interview de Fox News avec la représentante Liz Cheney, républicaine du Wyoming et critique de Donald Trump qui a co-dirigé la commission d’enquête parlementaire sur l’assaut du Capitole. Kash Patel a répondu : “Merci beaucoup @TheStormHasArrived17 – du beau travail”. 

Devin Nunes et Kash Patel interagissent régulièrement, en l’identifiant, avec un compte anonyme pro-QAnon portant le pseudonyme @Q, qui a partagé de nombreux messages QAnon (en haut). (Capture d’écran via NewsGuard)
En juin, Devin Nunes a partagé un post contenant une capture d’écran de la page “Q Research” de 8kun.top, un forum anonyme (en bas). (Capture d’écran de NewsGuard)

NewsGuard a identifié quatre autres employés actuels ou passés haut placés chez Truth Social dont les comptes ont aidé des comptes pro-QAnon à gagner en popularité ou partagé des messages originaux de QAnon, dont Andrew Northwall, le directeur des opérations de Truth Social, B.J. Lawson, le directeur de la technologie, Robert McNeily, qui se présente comme faisant partie de l’équipe VIP de Truth Social sur son compte Truth Social certifié, et Justus Eapen, ingénieur logiciel. Par ailleurs, un compte certifié sous l’identifiant @Kevin, qui affirme dans sa biographie Truth Social être un ingénieur logiciel chez Truth Social mais ne révèle pas son nom complet, a “reTruthé” ou interagi avec des comptes pro-QAnon 48 fois au cours des trois derniers mois. 

Truth Social a certifié au moins 47 comptes pro-QAnon, comptant chacun plus de 10.000 abonnés

Plus d’un tiers des 47 comptes certifiés pro-QAnon (20) identifiés par NewsGuard déclarent clairement leur soutien à QAnon dans leur nom d’utilisateur Truth Social, par exemple en faisant apparaître la lettre “Q” dans le nom du compte, ou dans leurs biographies. Par exemple, l’utilisateur @Qtah17 est certifié sur Truth Social et compte environ 121.000 abonnés. Un autre utilisateur, qui se fait appeler @Q anon76, est certifié et compte environ 44.000 abonnés. @Qalerts, un compte qui déclare dans sa bio qu’il est le “compte TRUTH Social officiel” pour QAlerts.app, un blog pro-QAnon qui rassemble les messages et interprétations QAnon, est certifié et compte environ 117.000 abonnés.

Encouragés par leur statut élevé d’utilisateur certifié, les partisans de QAnon utilisent Truth Social pour faire de la publicité pour leurs blogs et leurs newsletters, où ils partagent les messages et les idées de QAnon et sollicitent des dons pour soutenir leurs recherches. Par exemple, Tracy Diaz, la fondatrice et éditrice de UncoverDC.com, un site d’information et d’opinion d’extrême droite qui a fait la promotion de QAnon et a été évalué Rouge (c’est-à-dire peu fiable) par NewsGuard, renvoie régulièrement vers son blog sur Truth Social. Tracy Diaz est certifiée sur Truth Social, où elle compte environ 98.000 abonnés.

L’utilisateur @Qstradamus est l’un des 47 comptes pro-QAnon certifiés sur Truth Social (en haut). (Capture d’écran via NewsGuard)
Plus d’un tiers des comptes pro-QAnon certifiés (20) indiquent clairement leur adhésion à QAnon dans leurs noms d’utilisateur sur Truth Social, ou leur biographie, a remarqué NewsGuard. (en bas). (Capture d’écran via NewsGuard)

L’ancien dirigeant Kash Patel a suggéré dans une interview vidéo sur internet diffusée le 21 juin 2022 que la promotion de QAnon sur Truth Social faisait partie du modèle économique de la plateforme. Interrogé à propos de QAnon dans un épisode de “The Patriot Party News”, une émission web conservatrice, Kash Patel a répondu : “Eh bien, je pense que les gens s’amusent avec Q. Je ne le suis pas vraiment. On essaye de faire passer ça dans notre message général pour capter des auditeurs parce que, qui que ce soit, cette personne a certainement su capter un large souffle du mouvement MAGA et America First. Et donc ce que j’essaie de faire, c’est ce que j’essaie de faire avec tout. Q ou un autre, on ne peut pas ignorer ce groupe de personnes qui suivent si largement quelqu’un”. Cette interview a été rapportée en premier lieu par Media Matters for America, un blog libéral à but non-lucratif qui dit avoir pour mission de “documenter la mésinformation conservatrice dans les médias”. 

Méthodologie : Les analystes de NewsGuard ont défini comme comptes pro-QAnon ceux qui ont partagé trois posts ou plus contenant des slogans, illustrations ou idées de QAnon entre le 15 juin 2022 et le 15 août 2022, et/ou ceux qui présentent des slogans QAnon dans leurs identifiants, biographies ou autres endroits clairement visibles sur leur profil. Certains de ces utilisateurs de Truth Social, comme @PrayingMedic et @IntheMatrixxx, avaient aussi été identifiés auparavant comme des influenceurs QAnon par des journalistes et chercheurs, pour avoir partagé de fausses allégations de QAnon sur d’autres réseaux sociaux. 

Envoyez-nous vos idées ou questions.