24/03/2020

Déclaration de NewsGuard

NewsGuard a rendu son extension de navigateur gratuite de manière temporaire afin de rendre accessible au plus grand nombre son outil de lutte contre la désinformation, et aider à combattre l’actuelle “infodémie” liée au COVID-19.

L’extension de navigateur de NewsGuard, qui coûte €2.95 par mois, est désormais gratuite pour tous — du 24 mars au 1er juillet. Cette extension signale les sites qui ont publié des intox sur le COVID-19 et d’autres fausses informations dangereuses.

NewsGuard emploie des journalistes qui évaluent la fiabilité de milliers de sites d’information et d’actualité aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni. Après avoir consulté des bibliothèques dont les utilisateurs bénéficient déjà d’un accès gratuit à NewsGuard, mais aussi des agences gouvernementales et des associations aux Etats-Unis et en Europe, nous avons décidé de rendre notre extension de navigateur gratuite pour aider à combattre la prolifération des fausses informations sur le COVID-19 dans le monde entier.

Cette extension de navigateur fournit des évaluations Vertes et Rouges et des “Étiquettes Nutritionnelles” détaillées pour plus de 4.000 sites d’actualité et d’information dont les contenus représentent 95% de l’engagement avec l’actualité sur internet. Elle signale, via des évaluations Rouges, les sites qui publient des informations fausses ou peu fiables. Parmi ces sites figurent des centaines de sites qui relaient des traitements faux et dangereux pour des maladies comme le COVID-19. NewsGuard travaille avec des agences gouvernementales, des bibliothèques publiques, des plateformes digitales, et des fournisseurs d’accès à internet afin de s’assurer que leurs utilisateurs soient informés de la gratuité de cet outil dans le contexte de cette pandémie.

“La mésinformation sur le COVID-19 se propage rapidement sur internet, et elle met en danger de nombreuses vies”, souligne Steven Brill, le co-PDG de NewsGuard. “Nous faisons appel à un large éventail de sociétés et d’organisations pour nous aider à faire face à cette crise, grâce à une mission de service public simple mais urgente pour contribuer à renverser la tendance”.

Ces dernières semaines, l’équipe d’analystes de NewsGuard a remarqué des sites internet diffusant de fausses informations sur le COVID-19, notamment dans des articles devenus viraux sur les réseaux sociaux. Via son “Centre de suivi de la mésinformation sur le coronavirus”, NewsGuard a recensé 132 sites ayant publié à ce jour de fausses informations sur le virus et la maladie. Parmi ces fausses informations, on peut citer des allégations selon lesquelles le virus pourrait être évité en avalant de l’eau de javel ou de l’argent colloïdal, deux suggestions qui peuvent être mortelles. Même avant la pandémie de COVID-19, les données de NewsGuard montraient que plus d’un site d’actualité sur 10 avec lesquels les internautes interagissent chaque mois aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Italie sont des sites qui relaient des intox sur la santé, y compris l’idée que la 5G donne le cancer, que les noyaux de fruits peuvent guérir le cancer, ou que les vaccins provoquent l’autisme.

Nos partenaires dans cet effort comprennent à ce stade des bibliothèques, des associations, des sociétés de sécurité et des fournisseurs d’accès à internet dans plusieurs pays et régions — notamment BT, le plus grand fournisseur d’accès à internet et de téléphonie mobile au Royaume-Uni, l’Association nationale pour l’éducation aux médias aux Etats-Unis, des bibliothèques locales comme celle de Richland, à Columbia, en Caroline du Sud (Etats-Unis), le Programme pour un Internet Sûr pour les Enfants et les Familles au sein de la société de cybersécurité Trend Micro, le Family Online Safety Institute, l’éditeur américain de presse McClatchy, l’Atlantic Council, le Safer Internet Center en Italie, la Fédération nationale italienne des Ordres des médecins (FNOMCeO) ainsi que la société de télécommunications italienne Tiscali.

“BT s’est depuis longtemps engagé pour la sécurité de ses clients en ligne, en leur fournissant des conseils et des outils de protection pour tous les utilisateurs. Nous saluons cette initiative et les efforts de NewsGuard pour améliorer l’éducation aux médias en ligne et limiter la propagation des fausses informations sur le COVID-19”, déclare un porte-parole de BT.

« La Fédération nationale des Ordres des médecins en Italie soutient le travail de NewsGuard pour aider les internautes à naviguer entre les nombreuses sources d’information sur le coronavirus qui circulent en ligne en ce moment”, dit Cosimo Nume, directeur de la communication pour la fédération.

“L’éducation aux médias est une compétence importante de nos jours, et plus encore en ces temps d’infodémie”, estime Lynette Owens, fondatrice et directrice générale du Programme pour un Internet Sûr pour les Enfants et les Familles chez Trend Micro. “Nous sommes heureux de soutenir NewsGuard dans cet effort visant à aider les familles du monde entier à rester bien informées pendant cette crise du COVID-19”.

“Cette période démontre plus que jamais l’importance de pouvoir s’appuyer sur des sources d’information fiables en ligne”, souligne Stephen Balkam, PDG du Family Online Safety Institute, dont les membres représentent les principales sociétés mondiales dans les domaines d’internet et de la communication. “Nous sommes heureux de voir NewsGuard faire sa part pour soutenir ces efforts”.

“Face à cette crise sanitaire sans précédent, nous saluons cette initiative de service public de NewsGuard qui vise à distribuer largement son outil puissant afin que les citoyens puissent distinguer ce qui est fiable et correct quand ils naviguent en ligne”, dit Craig Forman, président et PDG de l’éditeur américain McClatchy, qui gère 30 rédactions locales aux Etats-Unis.

NewsGuard n’a commencé à rallier ces partenaires que tard la semaine dernière; de nombreux autres fournisseurs d’accès à internet, bibliothèques, associations, et agences gouvernementales devraient donc rejoindre cet effort pour informer leurs utilisateurs et communautés de la gratuité de NewsGuard. Par exemple, BT, un fournisseur d’accès à internet au Royaume-Uni, a promis d’avertir ses clients de la gratuité de cet outil sur son site et via des messages ciblés.

En rendant son extension de navigateur gratuite, NewsGuard permet aussi aux visiteurs des bibliothèques publiques où cet outil était déjà disponible de continuer à y avoir accès gratuitement, malgré la fermeture de leurs bibliothèques. Au travers de son programme d’éducation aux médias, sponsorisé par Microsoft, plus de 700 bibliothèques dans le monde fournissent un accès gratuit à NewsGuard sur les ordinateurs utilisés par leurs visiteurs, de Los Angeles à Londres et Milan. Désormais, ces bibliothèques, et d’autres, peuvent offrir gratuitement l’extension de navigateur de NewsGuard à leurs utilisateurs et leurs familles chez eux, sur leurs ordinateurs personnels. Le programme d’éducation aux médias de NewsGuard est aussi utilisé par des écoles, dont bon nombre ont fermé en raison de la pandémie. Les professeurs et les élèves peuvent désormais accéder à l’extension de navigateur de NewsGuard depuis chez eux.

“Alors que la crise du COVID-19 grossit, le besoin d’informations exactes, fiables, sur la manière de se protéger et de protéger les autres est plus grand que jamais”, estime Isobel Hunter, directrice générale de Libraries Connected, une association qui regroupe des directeurs de bibliothèques en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord. “Cette offre généreuse de NewsGuard est donc la bienvenue, surtout maintenant que de nombreuses bibliothèques publiques doivent fermer. Nos membres s’engagent à continuer à fournir un accès à une information précise, et NewsGuard est un outil très simple et puissant pour les aider dans cette mission”.

Une application mobile pour iOS et Android sera disponible — également gratuitement — dans trois semaines environ.

Pour télécharger l’extension de navigateur de NewsGuard, cliquez ici.

Plus d’informations sur NewsGuard
NewsGuard a été lancé en septembre 2018 par le journaliste et entrepreneur Steven Brill et par Gordon Crovitz, ancien directeur de la publication du Wall Street Journal. Cette société fournit des évaluations de crédibilité et des “Étiquettes Nutritionnelles” détaillées pour des milliers de sites d’actualité et d’information.

NewsGuard évalue tous les sites d’information et d’actualité qui représentent 95% du contenu partagé, commenté et aimé en ligne aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, et en Italie.

NewsGuard évalue chaque site en fonction de neuf critères apolitiques relatifs à ses pratiques journalistiques. NewsGuard regarde notamment si le site publie de faux contenus de manière répétée, s’il corrige et clarifie ses erreurs, et s’il évite les titres trompeurs. NewsGuard attribue un nombre de points pondéré pour chaque critère, et les additionne; un score de moins de 60 sur 100 vaut au site une évaluation “Rouge”, tandis qu’un score de 60 et plus lui vaut une évaluation “Verte”, ce qui signifie que le site est globalement fiable.

Les fournisseurs d’accès à internet, les moteurs de recherche, les agrégateurs de contenu, les réseaux sociaux et les plateformes de recherche peuvent acheter des licences de NewsGuard pour offrir à leurs utilisateurs les évaluations et Étiquettes Nutritionnelles de milliers de sites. Ces évaluations sont disponibles pour les consommateurs via son extension de navigateur, disponible sur les moteurs de recherche Chrome, Safari, Edge, et Firefox, et sur les téléphones portables via le moteur de recherche Edge pour iOS et Android. Pour plus d’informations, notamment pour télécharger l’extension de navigateur, et voir notre méthode d’évaluation, visitez https://www.newsguardtech.com/fr/.

Contact : 
Chine Labbe, Responsable de NewsGuard en France, Editrice Senior, chine.labbe@newsguardtech.com