09/08/2021

Mesurer l’ampleur de l’infodémie : Les analystes de NewsGuard ont désormais identifié plus de 500 sites “d’actualité” colportant de fausses informations sur le COVID-19, ainsi que 50 infox sur les vaccins anti-COVID-19

Les lecteurs ont besoin de manière urgente d’évaluations de la crédibilité des sources pour éviter de s’appuyer sur de fausses informations – et les annonceurs ont besoin de faire davantage d’efforts pour s’assurer que leurs publicités programmatiques ne financent plus ces infox aux conséquences potentiellement mortelles.

(8 septembre, 2021 — New York) – NewsGuard annonce ce mercredi que ses analystes ont désormais identifié plus de 500 sites d’actualité et d’information publiant de fausses informations sur le COVID-19, notamment sur les vaccins et d’autres traitements, ainsi que 50 infox sur les vaccins anti-COVID-19, qui trompent les familles, souvent via de fausses allégations aux conséquences potentiellement mortelles. Cette “infodémie” est souvent financée, involontairement, par des annonceurs dont les publicités programmatiques se retrouvent sur ces sites de mésinformation, et rendent ces activités lucratives.

“La mésinformation a contribué à accroître la méfiance envers la science et les institutions depuis un an et demi, rendant plus difficile et dangereuse la lutte contre le COVID-19”, souligne Andy Pattison, responsable des solutions numériques pour le Département Santé numérique et Innovation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). “Les efforts soutenus de NewsGuard pour révéler les sources de mésinformation en ligne ont permis à l’OMS, et à la communauté numérique plus largement, d’enrayer l’action des pourvoyeurs d’infox”. 

NewsGuard évalue la crédibilité et fournit des évaluations détaillées des sites d’actualité et d’information dont les articles représentent 95% de l’engagement en ligne aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Italie. Chaque site est évalué en fonction de neuf critères apolitiques qui renvoient à une pratique journalistique de base, notamment le fait de savoir si le site publie régulièrement de faux contenus. 

Sur les 6.730 domaines évalués par NewsGuard, 519 ont publié des infox sur le COVID-19, ce qui signifie que plus de 7% de tous les sites d’actualité les plus populaires publient ces contenus dangereux. Parmi les sites évalués Rouge par NewsGuard – ce qui signifie qu’ils sont globalement peu fiables – un sur cinq a publié des infox sur le COVID-19.

Les sites faisant la promotion de faux traitements et relayant de fausses allégations sur les dangers des vaccins génèrent souvent beaucoup plus de trafic que les sites globalement fiables.

Par exemple, Children’s Health Defense, un site contrôlé par l’activiste anti-vax Robert F. Kennedy, Jr. a suscité plus d’engagement (likes, partages, commentaires) sur les 90 derniers jours que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux Etats-Unis ou que les Instituts américains de la santé

ChildrensHealthDefense.org a obtenu un score de 17,5 points sur 100 chez NewsGuard, et ses lecteurs sont prévenus : “Soyez vigilants : ce site web enfreint gravement les principes journalistiques de base”. 

Voici la répartition, par pays, des sites de mésinformation ayant publié des infox sur le COVID-19 : Etats-Unis – 339; Royaume-Uni – 21; France – 59; Allemagne – 42; Italie – 41; et Autres – 17.

NewsGuard a récemment publié un rapport réalisé avec Comscore, qui montre que les marques dépensent involontairement 2,6 milliards de dollars chaque année en plaçant leurs publicités sur des sites de mésinformation, notamment des sites publiant des infox sur la santé. NewsGuard avait aussi rapporté peu de temps auparavant que plus de 4.000 grandes marques avaient financé des sites publiant des infox sur le COVID-19, y compris des fabricants de vaccins, des hôpitaux, et même les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux Etats-Unis. Plus tôt dans l’année, NewsGuard a lancé un programme pour les annonceurs qui cherchent à protéger leur réputation en s’assurant qu’ils ne soutiennent plus ces sites : le programme “Publicité responsable dans les médias” (“RANS”). Celui-ci exclut les sites inappropriés des listes de diffusion publicitaire, tout en ajoutant des milliers de sites fiables et de grande qualité aux listes d’inclusion des annonceurs, offrant ainsi des campagnes de publicité programmatique efficaces et sûres pour les marques.

Par ailleurs, les analystes de NewsGuard ont identifié les 50 principaux mythes circulant en ligne sur les vaccins anti-COVID-19, notamment sur les réseaux sociaux. Parmi ces mythes figurent : 

  • Les vaccins à ARNm modifient l’ADN humain. 
  • Le vaccin contre le COVID-19 a rendu infertiles 97% des personnes vaccinées. 
  • Les vaccins augmentent le nombre de nouveaux variants du virus.
  • Les compagnies aériennes, surtout en Espagne et en Russie, ont conseillé aux personnes ayant reçu le vaccin contre le COVID-19 d’éviter de prendre l’avion en raison d’un risque de formation de caillots sanguins.
  • Les vaccins contre le COVID-19 contiennent de la luciférase, une substance nommée d’après l’ange déchu Lucifer. 

Ces fausses allégations sur les vaccins anti-COVID-19 sont incluses dans les Empreintes de la Mésinformation (Misinformation Fingerprints™) de NewsGuard, un produit qui recense les principales infox circulant sur internet. Chaque “empreinte” contient la fausse allégation, son décryptage, des termes de recherche, et des tags sur les réseaux sociaux, le tout pouvant être utilisé comme point de départ pour nourrir des outils d’intelligence artificielle. Cela permet de trouver tous les exemples d’une infox donnée n’importe où sur internet, de découvrir l’origine de chaque infox, et de comprendre quels comptes sur les réseaux sociaux les diffusent, pour mettre en place les démarches nécessaires pour en limiter les effets néfastes. Le cyber-commandement du Pentagone, le Centre pour l’Engagement Global du Département d’Etat américain, et le service Giphy pour les réseaux sociaux ont notamment utilisé ce produit.

“Il est choquant de constater que plus de 18 mois après le début de la pandémie de COVID-19, nous continuons de découvrir de nouveaux sites publiant de fausses allégations sur le virus”, dit Steven Brill, co-PDG de NewsGuard. “Nous sommes reconnaissants envers des sociétés comme Microsoft et nos partenaires, notamment des bibliothèques publiques et des écoles, de donner accès à leurs clients, leurs étudiants et leurs usagers, aux évaluations et aux analyses de NewsGuard. Nous espérons que les plateformes numériques, notamment les sociétés de réseaux sociaux, feront de même, et donneront à leurs utilisateurs l’option de voir des évaluations comme celles de NewsGuard dans leur fil d’actualité pour qu’ils puissent savoir qui leur fournit leurs informations”.

“L’un des mystères non résolus à ce jour de l’infodémie liée au COVID-19 est comment tant de mésinformation a pu se propager si largement, contribuant à l’hésitation vaccinale, et coûtant des vies”, ajoute Gordon Crovitz, co-PDG de NewsGuard. “NewsGuard a constaté que la publicité programmatique finançait de manière intentionnelle des centaines de sites publiant de fausses informations sur le virus et les vaccins. Les annonceurs ignorent que leurs publicités atterrissent sur ces sites. De nombreux annonceurs nous disent qu’ils pensaient que leurs outils traditionnels de protection de la réputation de la marque fournissaient cette protection, mais ça n’est pas le cas; via l’intelligence artificielle, ils évitent que les publicités se retrouvent sur des sites pornographiques, mais il faut des analystes aguerris, s’appuyant sur des critères transparents, pour faire la différence entre les sites généralement fiables et le nombre croissant de sites colportant des infox dangereuses auprès de familles du monde entier”.

Les chercheurs, les plateformes, les groupes gouvernementaux, et les institutions de santé qui souhaitent acheter des licences d’accès aux évaluations et Étiquettes Nutritionnelles de NewsGuard peuvent contacter NewsGuard pour plus d’informations.

Les publicitaires qui souhaitent accéder au programme “Publicité responsable dans les médias” de NewsGuard, afin d’exclure les sites inappropriés de leurs listes de diffusion publicitaire, tout en ajoutant des milliers de sites fiables et de grande qualité à leurs listes d’inclusion, peuvent contacter NewsGuard pour plus d’informations.

Les plateformes, les chercheurs, les agences gouvernementales et d’autres institutions souhaitant acheter une licence d’utilisation des Empreintes de la Mésinformation peuvent contacter NewsGuard pour plus d’informations.

 

A propos de NewsGuard

Lancé en mars 2018 par le journaliste primé et entrepreneur des médias Steven Brill, et par Gordon Crovitz, ancien directeur de la publication du Wall Street Journal, NewsGuard fournit des évaluations de crédibilité et des “Étiquettes Nutritionnelles” détaillées pour des milliers de sites d’actualité et d’information. NewsGuard évalue tous les sites d’information et d’actualité qui représentent 95% du contenu partagé, commenté et aimé en ligne aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, et en Italie. Parmi les produits de NewsGuard figurent NewsGuard, HealthGuard, et BrandGuard, qui aide les publicitaires concernés par leur image de marque, ou encore le catalogue des principales infox en ligne, appelé Empreintes de la Mésinformation (Misinformation Fingerprints™). 

Les consommateurs peuvent accéder aux évaluations de NewsGuard via son extension de navigateur, disponible sur tous les principaux navigateurs, et via une application mobile sur les appareils Android et iOS. L’extension de navigateur est disponible gratuitement sur Edge, le navigateur de Microsoft, via un accord de licence avec Microsoft, et des centaines de bibliothèques publiques dans le monde utilisent gratuitement l’extension de navigateur NewsGuard sur les ordinateurs mis à disposition du public, afin de donner davantage de contexte aux lecteurs sur les informations qu’ils lisent en ligne. Pour obtenir plus d’informations, notamment sur la manière de télécharger l’extension de navigateur, et sur notre méthode d’évaluation, visitez www.newsguardtech.com/fr.

Contact

  • Chine Labbé, Rédactrice en chef & Vice-présidente en charge des partenariats, Europe – chine.labbe@newsguardtech.com