Centre de Suivi de la mésinformation sur le Coronavirus

Nous suivons la piste des mythes les plus répandus sur le COVID-19 – et des plus de 526 sites qui les diffusent.

Alors que la pandémie de COVID-19 continue à se propager dans le monde entier, la désinformation et la mésinformation sur le sujet se propagent aussi. Des faux traitements et remèdes à des théories du complot sur les origines de la maladie, en passant par des intox sur les vaccins, les mythes sur le COVID-19 peuvent avoir de graves et dangereuses conséquences dans le monde réel.  

Suivez la propagation de ces informations dangereuses grâce au Centre de suivi de la mésinformation sur le coronavirus de NewsGuard.

Sur cette page, l’équipe de journalistes de NewsGuard suit la piste des principaux mythes sur le COVID-19, sur les vaccins contre cette maladie, et recense le nombre de sites diffusant ces intox.

Lors de la dernière mise à jour de cette page, NewsGuard avait identifié 526 sites ayant publié des intox sur le COVID-19, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Italie. Des chercheurs, des plateformes, des publicitaires, des agences gouvernementales et des institutions de santé intéressés par l’achat d’une licence de cette liste peuvent nous contacter pour obtenir des informations sur l’achat de licences.

Les sites de cette liste comprennent des éditeurs connus pour diffuser de fausses informations sur la santé, des sites politiques qui propagent des théories du complot au-delà du seul champ politique, et de nouveaux sites créés dans l’objectif de publier des intox sur le COVID-19. 

Parmi les mythes publiés sur ces sites figurent la fausse allégation selon laquelle boire de l’eau de javel ou de l’argent colloïdal peut guérir le virus, des intox sur la manière dont le vaccin contre le COVID-19 pourrait modifier l’ADN des patients ou servir à leur implanter une micropuce, et de fausses informations sur l’inefficacité présumée des masques et des mesures de distanciation sociale contre la propagation du virus.

Le centre de suivi de la mésinformation sur le COVID-19 est un travail au long cours, sur un sujet qui évolue chaque jour. Si vous trouvez une fausse allégation sur le COVID-19 sur un site qui ne figure pas dans la liste ci-dessous, merci de nous le signaler ici ou de nous contacter via notre hotline consacrée à la mésinformation.

Pour plus d’informations sur l’approche de NewsGuard pour suivre la mésinformation sur le coronavirus, vous pouvez lire cet article (en anglais) sur le sujet, écrit par notre principal journaliste santé, ou lire cet article sur le site Presse-Citron. Pour des informations fiables sur le COVID-19, veuillez consulter les sites d’instituts de santé publique officiels comme Sante.fr, un site de santé financé par le gouvernement français, et le site de l’Organisation Mondiale de la Santé

Sites ayant publié de fausses informations sur le coronavirus : 526

  • Etats-Unis : 346
  • Royaume-Uni : 21
  • France : 59
  • Allemagne : 42
  • Italie : 41
  • Autres : 17

Note de la rédaction : de récents rapports ont de nouveau soulevé la possibilité que la pandémie de COVID-19  puisse trouver sa source dans une fuite d’un laboratoire de recherche chinois à Wuhan. Comme sur tous les sujets qu’il couvre, NewsGuard cherche à bien distinguer les allégations non fondées publiées par des sites que nous évaluons et les allégations dont il a été prouvé qu’elles sont fausses. Par exemple, il a été prouvé que les rapports selon lesquels un professeur de l’université de Harvard aurait été arrêté pour avoir créé le virus responsable du COVID-19 sont faux, tandis que si les allégations selon lesquelles le virus se serait échappé d’un laboratoire ne sont pas confirmées, il n’a pas à ce jour été démontré qu’elles sont fausses

Ainsi, l’idée que le virus s’est échappé d’un laboratoire n’est pas, et n’a jamais été,  listée ci-dessous comme un “mythe” sur le COVID-19, car si elle n’est pas avérée, il n’a pas non plus été prouvé, à ce stade, qu’elle est fausse.

Lors d’une récente analyse des Étiquettes Nutritionnelles de NewsGuard mentionnant des exemples d’articles sur les origines du virus responsable du COVID-19, et couvrant 246 sites internet, nous avons pu constater que dans 225 cas, nous avions respecté ce standard, en décrivant la théorie de la fuite d’un laboratoire comme non fondée, et non pas fausse. Toutefois, dans 21 cas, le vocabulaire que nous avons utilisé n’était pas aussi prudent qu’il aurait dû l’être; dans ces cas, NewsGuard a soit mal décrit les allégations faites par le site sur la théorie de la fuite d’un laboratoire, soit parlé de “théorie du complot” pour qualifier cette théorie, ou encore regroupé à tort des allégations sans fondement sur la fuite d’un laboratoire avec l’allégation, quant à elle bien fausse, et distincte, selon laquelle le virus responsable du COVID-19 aurait été créé par l’Homme, sans expliquer que l’une est non confirmée, tandis que l’autre est fausse. NewsGuard présente ses excuses à ses lecteurs pour ces erreurs. 

Nous avons ajouté les corrections appropriées dans chacune de ces 21 analyses. 

Toutefois, parce que l’approche de NewsGuard pour évaluer des sites implique l’analyse de bien plus qu’un article, un sujet, ou même une seule pratique éditoriale, aucun site ne s’est vu attribuer une évaluation Rouge par NewsGuard simplement pour avoir spéculé ou affirmé que le virus responsable du COVID-19 s’est échappé d’un laboratoire. Dans toutes les Étiquettes Nutritionnelles que nous avons relues, les sites évalués Rouge par NewsGuard avaient relayé d’autres allégations fausses ou sans fondement, notamment la fausse allégation selon laquelle le virus responsable du COVID-19 aurait été créé dans un laboratoire militaire américain, qu’il aurait été fabriqué avec des insertions de VIH, ou qu’il aurait été volé par des espions chinois dans un laboratoire canadien. (17 juin 2021)


Les mythes sur le COVID-19 : Faux traitements, théories du complot, et plus encore

Pendant la propagation initiale du COVID-19, certaines intox ont été diffusées, faisant la part belle à des théories du complot sur les origines du virus, et sur de faux “traitements” contre le virus. 

Cette liste des principaux mythes sur le COVID-19 recense les intox les plus relayées, et explique comment elles sont apparues.

  1. MYTHE : “Le COVID-19 a été volé dans un laboratoire canadien par des espions chinois”.
  2. MYTHE : “Le COVID-19 contient des ‘insertions de VIH’ qui suggèrent que le virus a été créé artificiellement”. 
  3. MYTHE : “La pandémie de COVID-19 a été prédite lors d’une simulation”.  
  4. MYTHE : “Un groupe financé par Bill Gates a breveté le virus causant le COVID-19”.
  5. MYTHE : “Le virus causant le COVID-19 est une arme biologique créée par l’Homme”. 
  6. MYTHE : “La technologie cellulaire 5G est liée à la pandemie de coronavirus”. 
  7. MYTHE : “L’argent colloïdal peut guérir le COVID-19”. 
  8. MYTHE : “La Solution Minérale Miracle peut guérir le COVID-19”.
  9. MYTHE : “L’ail peut guérir le COVID-19”. 
  10. MYTHE : “Il est prouvé que de fortes doses de Vitamine C constituent un traitement efficace contre le COVID-19”.
  11. MYTHE : “Le citron et l’eau chaude peuvent guérir le COVID-19”.
  12. MYTHE : “Le gouvernement italien empêche les migrants de se faire tester pour le COVID-19”. 
  13. MYTHE : “Bill Gates a pour projet d’utiliser le COVID-19 pour mettre en place un programme de vaccination obligatoire avec des micropuces pour surveiller la population”.
  14. MYTHE : “Se faire vacciner contre la grippe augmente le risque de contracter le COVID-19”.
  15. MYTHE : “Porter un masque peut provoquer de l’hypercapnie, un excès de dioxyde de carbone”.
  16. MYTHE : “Porter un masque pousse le virus responsable du COVID-19 dans le cerveau”. 
  17. MYTHE : “George Soros possède un laboratoire à Wuhan dans lequel le coronavirus a été créé”. 
  18. MYTHE : “L’Institut Pasteur a breveté le virus”. 
  19. MYTHE : “Le gouvernement français a autorisé l’euthanasie au plus fort de la crise”.
  20. MYTHE : En Europe, “les applications de suivi de contacts ont été installées automatiquement sur les smartphones des gens sans leur accord”.
  21. MYTHE : “Le virus responsable du COVID-19 a été conçu dans un laboratoire de l’Université de Caroline du Nord”. 
  22. MYTHE : “Anthony Fauci va s’enrichir personnellement grâce au vaccin contre le COVID-19”.

Les mythes les plus populaires en ligne sur les vaccins contre le COVID-19

Les scientifiques et les chercheurs ont réussi à produire des vaccins contre le COVID-19. Des vaccins ont récemment été approuvés dans certains pays, et sont en passe de l’être dans d’autres. Pourtant, les fausses informations sur la sûreté et les effets secondaires des vaccins à venir menacent déjà leur déploiement. Dans notre rapport sur les Mythes les plus populaires sur les vaccins contre le COVID-19, nous cataloguons les intox les plus populaires sur les vaccins contre le COVID-19, telles qu’elles sont apparues dans les évaluations, par NewsGuard, de plus de 6.000 sites d’actualité et d’information dans le monde.

  1. MYTHE : Les vaccins à ARNm développés contre le COVID-19 vont modifier l’ADN humain. 
  2. MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 ne sont pas testés contre un placebo dans des essais cliniques.
  3. MYTHE : Le vaccin contre le COVID-19 s’appuiera sur une technologie de surveillance via des micropuces créée par des travaux de recherche financés par Bill Gates. 
  4. MYTHE : Anthony Fauci va s’enrichir personnellement grâce au vaccin contre le COVID-19.
  5. MYTHE : Une nouvelle loi dans l’Etat du Colorado, aux Etats-Unis, forcera les parents à scolariser leurs enfants dans un programme d’éducation gouvernemental s’ils refusent de les faire vacciner contre le COVID-19.
  6. MYTHE : Il est prouvé que le vaccin contre le COVID-19 a rendu infertiles 97% des personnes vaccinées. 
  7. MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 contiendront des cellules de foetus humains avortés.
  8. MYTHE : Le vaccin contre le COVID-19 développé par l’Université d’Oxford et AstraZeneca transformera les Hommes en singes.
  9. MYTHE : Aux Etats-Unis, les bons alimentaires seront refusés aux personnes qui refusent de se faire vacciner contre le COVID-19. 
  10. MYTHE : L’autorité britannique de réglementation du marché des dispositifs médicaux (MHRA, Medicines and Healthcare products regulatory agency) utilisera l’intelligence artificielle pour surveiller la sûreté des vaccins contre le COVID-19 parce qu’elle sait que ces vaccins sont très dangereux. 
  11. MYTHE : Un document publié sur le site de la FDA, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, montre que deux participants à un essai clinique pour un vaccin contre le COVID-19 sont morts en raison d’“effets secondaires graves”.
  12. MYTHE : Le virus mute si vite qu’un vaccin ne fonctionnera jamais.
  13. MYTHE : Le directeur de la recherche chez Pfizer a déclaré que son vaccin contre le COVID-19 contenait une protéine  – la syncytin-1 – qui rend les femmes stériles.
  14. MYTHE : Les injections faites à des personnels de santé lors d’événements presse sont fausses, et utilisent des seringues aux aiguilles qui disparaissent.
  15. MYTHE : Une infirmière de l’Alabama, aux Etats-Unis, est morte quelques heures après avoir été vaccinée contre le COVID-19.
  16. MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 violent le Code de Nuremberg, qui interdit les expériences scientifiques sur des êtres humains sans leur consentement.
  17. MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 entraîneront un renforcement du risque pathogène, ce qui signifie que les personnes vaccinées auront plus de chances de développer des formes graves de COVID-19 si elles sont infectées. 
  18. MYTHE : Le vaccin contre le COVID-19 peut provoquer la maladie.
  19. MYTHE : Les vaccins à ARNm contre le COVID-19 ne correspondent pas à la définition d’un vaccin par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et de l’autorité américaine de régulation des médicaments (FDA). Cette définition veut en effet qu’un vaccin stimule l’immunité et empêche la transmission d’un virus.
  20. MYTHE : La mort de Hank Aaron est liée au vaccin contre le COVID-19.
  21. MYTHE : Tiffany Dover, une infirmière de l’Etat du Tennessee, aux Etats-Unis, est morte après avoir été vaccinée contre le COVID-19 en direct à la télévision.
  22. MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 ne sont pas halal ni casher car ils contiennent des produits issus du porc. 
  23. MYTHE : Les essais pour les vaccins contre le COVID-19 n’étaient pas faits pour montrer l’efficacité des vaccins dans la prévention de cas graves de la maladie.
  24. MYTHE : La mort du boxeur américain Marvin Hagler est liée au vaccin contre le COVID-19
  25. MYTHE : Les scientifiques du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center ont découvert que l’ARNm rend inactives les protéines qui détruisent les tumeurs, ce qui signifie que les vaccins à ARNm utilisés contre le COVID-19 peuvent provoquer le cancer. 
  26. MYTHE : Il a été prouvé que les vaccins contre le COVID-19 augmentaient le risque de fausse couche.
  27. MYTHE : Les vaccins augmentent le nombre de nouveaux variants du virus responsable du COVID-19, et rendent les personnes vaccinées plus susceptibles de contaminer d’autres personnes avec de nouvelles super souches. 
  28. LE MYTHE : Les tests PCR utilisés pour détecter le virus responsable du COVID-19 peuvent aussi être utilisés pour secrètement vacciner contre le COVID-19, selon une étude de l’université de Johns Hopkins.
  29. LE MYTHE : Les sociétés d’assurance vie ne verseront aucune indemnité aux bénéficiaires d’un contrat souscrit par les personnes qui meurent après avoir été vaccinées contre le COVID-19, parce que ces vaccins sont considérés comme expérimentaux. 
  30. LE MYTHE : Les vaccins à ARNm contre le COVID-19 peuvent entraîner une augmentation de troubles neurodégénératifs rares appelés maladies à prions.
  31. LE MYTHE : Etre à proximité d’une personne ayant été vaccinée contre le COVID-19 peut provoquer une fausse couche ou des modifications du cycle menstruel chez les femmes non vaccinées. 
  32. LE MYTHE : Les personnes vaccinées contre le COVID-19 peuvent transmettre des particules pathogènes issues du vaccin à d’autres personnes.
  33. LE MYTHE : L’augmentation des cas et des décès liés au COVID-19 en Inde entre février et mai 2021 a été causée par la vaccination contre le COVID-19.  
  34. LE MYTHE : Des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent des aimants collés aux bras de personnes ayant été vaccinées contre le COVID-19, prouvant que les vaccins contiennent des ingrédients magnétiques.
  35. LE MYTHE : La Croix-Rouge américaine n’acceptera pas les dons de sang de personnes ayant été vaccinées contre le COVID-19, car les vaccins éliminent les anticorps naturels du corps. 
  36. LE MYTHE : Le vaccin anti-COVID-19 de Pfizer a causé plus de décès que le vaccin d’AstraZeneca.
  37. LE MYTHE : Le SM-102, un ingrédient du vaccin de Moderna contre le COVID-19, est dangereux et a été classé comme non sûr pour l’utilisation humaine ou vétérinaire par une société qui vend cet ingrédient.
  38. LE MYTHE : Christian Eriksen, joueur de l’équipe nationale de football du Danemark, a été vacciné contre le COVID-19 quelques jours avant de s’effondrer lors d’un match contre la Finlande.
  39. LE MYTHE : Gibraltar a connu une forte augmentation des décès depuis que son gouvernement a commencé à vacciner la population avec le vaccin Pfizer-BioNTech. Au moins 53 décès ont été causés par ou sont liés au vaccin contre le COVID-19 à Gibraltar.
  40. LE MYTHE : Quatre pilotes travaillant pour British Airways sont morts à cause du vaccin contre le COVID-19, et la compagnie aérienne est maintenant en « discussion de crise » avec le gouvernement britannique pour savoir si les pilotes vaccinés devraient être autorisés à voler.
  41. LE MYTHE : Les compagnies aériennes, surtout en Espagne et en Russie, ont conseillé aux personnes ayant reçu le vaccin contre le COVID-19 d’éviter de prendre l’avion en raison d’un risque de formation de caillots sanguins.
  42. LE MYTHE : Des documents secrets révèlent que Moderna avait développé un vaccin contre le COVID-19 en décembre 2019, prouvant ainsi que la pandémie était planifiée.
  43. LE MYTHE : Les vaccins contre le COVID-19 contiennent de la luciférase, une substance nommée d’après l’ange déchu Lucifer. 
  44. LE MYTHE : Les protéines spike contenues dans les vaccins anti-COVID-19 à ARNm sont toxiques pour l’homme et peuvent se répandre dans tout le corps, provoquant des problèmes cardiaques et des dommages neurologiques. 
  45. LE MYTHE : Le vaccin Pfizer contre le COVID-19 est composé à 99% d’oxyde de graphène, selon une étude publiée par l’Université d’Almeria en Espagne. 
  46. LE MYTHE : Aux Etats-Unis, plus de personnes sont décédées à cause des vaccins contre le COVID-19 que du virus lui-même. 
  47. LE MYTHE : Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des Etats-Unis (CDC) ont modifié leurs paramètres pour les tests PCR chez les personnes vaccinées afin que les autorités enregistrent moins de cas de COVID-19.
  48. LE MYTHE : La directrice des CDC a déclaré que les vaccins contre le COVID-19 ne protégeaient pas contre le variant delta et que les personnes vaccinées pouvaient être des super-propagateurs du virus, parce qu’elles ont une charge virale supérieure à celle des personnes non-vaccinées.
  49. LE MYTHE : La Cour suprême américaine a prononcé une décision selon laquelle l’ADN modifié n’intervient pas naturellement et peut donc être breveté. Les personnes ayant été vaccinées contre le COVID avec un vaccin à ARN messager, qui modifie le génome humain, sont donc légalement brevetées et n’ont plus de droits humains.
  50. LE MYTHE : Les enfants ont trois fois plus de chances de mourir des vaccins contre le COVID-19 que de la maladie elle-même.  
  51. LE MYTHE : La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité de santé américaine, n’a pas définitivement approuvé le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le COVID-19, elle a approuvé un autre vaccin appelé Comirnaty, qui n’est pas encore disponible.
  52. LE MYTHE : Une étude de l’Université d’Oxford a montré que les personnes qui ont reçu un vaccin contre le COVID-19 portent une charge 251 fois plus importante du virus que les personnes non vaccinées, ce qui fait d’elles des super-propagatrices du virus.
  53. LE MYTHE : La Cour suprême américaine a jugé que les vaccins contre le COVID-19 n’étaient pas sûrs et a “annulé la vaccination universelle” dans sa décision dans le cadre d’un recours déposé par Robert F. Kennedy Jr. contre Anthony Fauci, Bill Gates et l’industrie pharmaceutique.

Dernière mise à jour le 15 octobre 2021.